24 juin : journée d’étude sur l’impact de la réforme de la Fonction publique sur les catégories A et B

En s’attaquant au statut de la fonction publique, le gouvernement renonce à un modèle de société fondé sur une intervention publique forte au service de l’intérêt général et du progrès social. La généralisation de la précarité et de l’individualisation des carrières et rémunérations vise à mettre l’encadrement au pas pour imposer le New Public Management. Pris en étau entre les injonctions politiques et économiques fixées par le pouvoir, l’encadrement sera sommé de gérer le service public comme une entreprise. Sans garantie statutaire, les salarié.e.s en responsabilité devront choisir entre se soumettre ou se démettre, au détriment de leur éthique professionnelle et de leur mission d’intérêt général.

L’Ugict-CGT et la CGT fonction publique et les unions fédérales spécifiques proposent une journée d’étude pour faire le point sur les principaux impacts des réformes en cours et donner les outils de compréhension nécessaires à la mobilisation des cadres et professions intermédiaires.

Pour en savoir plus, cliquer ICI

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.