Mon facteur n’est pas un agent des impôts !

Il n’y a pas si longtemps, la Direction Générale des Finances Publiques disposait d’un réseau de proximité développé. Ce réseau permettait au contribuable de bénéficier d’un accueil physique et gratuit à proximité de chez lui. Mais voilà, sous prétexte d’économies budgétaires, après la suppression de 20 000 emplois et la dématérialisation à marche forcée, les centres des finances publiques de proximité ferment les uns après les autres. Et le gouvernement a bien l’intention de poursuivre dans cette voie.

À la Poste, transformée en Société Anonyme, plus de 100 000 emplois ont été supprimés en 10 ans, les fermetures des bureaux de poste de proximité s‘enchaînent et le service public est devenu un service commercial. Alors on cherche de la rentabilité, du profit.

L’opportunité était trop bonne. Après le passage du Code de la route à la Poste, les services d’aide à domicile aux personnes âgées, l’entreprise propose maintenant un service d’aide à la déclaration de revenus, payant, bien entendu, entre 39 et 50 € par déclaration.

Mon facteur n’est pas un agent des impôts !
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *