Inégalité : l’enrichissement des plus riches se poursuit

Chaque semaine, les théories du ruissellement, et des premiers de cordée qui doivent profiter à toute la société sont mises à mal par différentes études.

Les analyses de la CGT sur la situation économique de notre pays se trouvent confortées par le résultat de celles-ci, qui émanent de différents instituts souvent très éloignés de la CGT, et souvent soutien vibrant du libéralisme.

La dernière en date (23 octobre 2018) émane du groupe bancaire Crédit Suisse qui ne peut pas être soupçonné de connivence avec la CGT.

Cette étude indique que depuis un an et demi, le nombre de millionnaires a augmenté de 259 000 pour atteindre 2,147 millions de personnes.

Cette étude vient conforter deux autres :

  • – Celle du Cabinet Janus Henderson qui indique : que les dividendes versés aux actionnaires au 2nd trimestre de 2018 devraient atteindre 497,4 milliards de dollars soit une progression de 12,9 % par rapport à 2017 ;
  • – que le montant total des dividendes versés en 2018 devrait atteindre 1 358 milliards de dollars (ce montant était de 1 250 milliards en 2017) ;
  • – que dans 12 pays dont la France, ce montant atteint des niveaux records et que parmi les 10 groupes qui versent le plus de dividendes au monde, la France est le plus représenté avec 3 entreprises dans ce classement (Sanofi n°4, BNP Paribas n°5 et Total n°10) ;
  • – celle de l’Institut des politiques publiques (IPP) d’octobre 2018 de Mahdi Ben Jelloul, Antoine Bozio, Thomas Douenne, Brice Fabre et Claire Leroy « Budget 2019 : l’impact sur les ménages » qui conclut à une hausse pour les 1 % les plus hauts revenus et une perte pour les revenus les plus bas.

Nous pouvons aisément rapprocher cette explosion aux mesures prises par le gouvernement d’Emmanuel Macron à la présidence de la république sur la même période : prélèvement unique forfaitaire (PUL), réforme de l’ISF etc.

Loin de profiter à l’ensemble de la société, cette politique creuse les inégalités.

Preuve en est qu’alors que le nombre de millionnaires progresse fortement (deuxième meilleure progression derrière les USA), le nombre de personnes assujetties au RSA augmente.

Au début de l’année 2018, Selon la CAF, 1,80 million de foyers étaient bénéficiaires du revenu de solidarité active soit + 0,6 % au premier trimestre 2018 (source : CAF)
Il est clair qu’il y a deux poids deux mesures selon que vous soyez riches ou pas.

Pour les uns allègements, exonérations, avantages en tous genres, pour les autres la baisse du pouvoir d’achat, la baisse des retraites, baisse des APL, chômage, misère, dégradation des Services Publics, (santé, éducation, etc.) au prétexte qu’il n’y aurait pas d’argent pour qu’ils puissent répondre aux besoins des populations.

Il est grand temps de changer cette politique qui loin de servir les intérêts des plus nombreux n’a qu’un but, alimenter la spéculation et alourdir le coût du capital au détriment de la satisfaction des besoins des populations.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *