26 mai : pour l’égalité, la justice sociale, la solidarité

Parce que le Président Macron a décidé de gouverner pour les riches et par les riches.

Parce que pour la FERC CGT, un autre projet de société est possible.

Parce que nous revendiquons :

  • une véritable augmentation des salaires, retraites et minima sociaux ;
  • le développement de l’emploi stable et qualifié à temps plein, en CDI dans le privé, sous statut dans le public ;
  • la reconquête de véritables services publics de proximité, de qualité, accessibles à toutes et tous ;
  • la reconquête d’une véritable sécurité sociale solidaire (maladie, retraite, allocations familiales, assurance chômage, perte d’autonomie), financée par les richesses créées par le travail à travers les cotisations sociales, pour une couverture à 100 % de l’ensemble des risques de la naissance à la mort ;
  • l’amélioration des droits et garanties collectives des salarié·es par le renforcement
  • des statuts et des conventions collectives ;
  • une école pour l’émancipation de toutes et tous, le refus de la mise en place du tri social généralisé et de la sélection, la mise en place du droit à la poursuite des études de son choix, tout au long de la vie ;
  • la garantie des diplômes et des certifications nationales ;
  • un droit à la formation tout au long de la vie assurée par un grand service public de la formation professionnelle ;
  • le renforcement de l’éducation populaire financée par des budgets publics pérennes…

LA FERC CGT APPELLE LES SALARIE·ES ET RETRAITE·ES A PARTICIPER MASSIVEMENT A LA JOURNÉE D’ACTION DU 26 MAI 2018

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *