Déclaration de la CGT Éduc’action au CSE du 9 novembre 2017

Mme la Ministre, Mme la Présidente, cher-ères collègues

Parmi les premiers dossiers à gérer par le gouvernement Macron, se trouvait, celui de l’orientation et de l’affectation des néo-bachelier-es, mais surtout de façon plus globale, celui de la gestion des effectifs étudiants dans les universités françaises. Le triste épisode survenu au cours de l’été 2017 a, semble-t-il, fait prendre conscience à de nombreux-ses acteur-trices, que la gestion des affectations par le système APB était imparfait (et le mot semble aujourd’hui faible), mais aussi injuste. Un mois après la publication des résultats du baccalauréat, plus de 65000 lauréat-es étaient encore sans affectation, sans compter celles et ceux qui avaient eu « la chance » d’obtenir un vœu très éloigné de leur projet de formation…

Lire la suite : Déclaration de la CGT Éduc’action au CSE du 9 novembre 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *