Les TPE emploient 3 millions de salarié.es à fin 2016

La CGT est le premier syndicat des très petites entreprises (TPE, employant 1 à 9 salariés) avec 56 représentants dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles. Focus sur l’emploi dans ce type d’entreprise, qui regroupe 20 % de l’emploi salarié concurrentiel.

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) vient de publier une étude sur l’emploi dans les très petites entreprises fin 2016. Au 31 décembre 2016, on dénombre 1 million de TPE qui emploient 3 millions de salarié du secteur concurrentiel [1]. L’artisanat représente une part importante de ce secteur, à savoir plus de 400 000 entreprises qui emploient 1,2 million de salariés. De manière générale, 76,6 % des salariés des TPE travaillent dans le secteur tertiaire (dont la moitié dans les activité de « commerce en gros et de détail, transport, hébergement et restauration »), 14, 5 % dans la construction et 8,9 % dans l’industrie. Si elles emploient en moyenne trois salariés, plus de la moitié d’entre elles n’en emploient qu’un ou deux.

Plus d’heures par semaine… et plus de temps partiels

La durée hebdomadaire moyenne de travail déclarée dans les TPE est de 36,3 heures pour les salariés à temps complet, soit 45 minutes de plus que dans les entreprises de 10 salariés ou plus (35,6 heures par semaine). Ils sont en effet 66,1 % à travailler moins de 36 heures par semaine (82,3 % dans les entreprises de 10 salariés ou plus) et 24,7 % à travailler plus de 39 heures par semaines (9,0 % dans les entreprises de 10 salariés ou plus).Sans surprise, c’est dans l’artisanat que les temps de travail sont les plus long.

La part des salariés des TPE à temps partiel est de 28 % en 2016, et reste donc bien supérieur à celle des entreprises des entreprises de 10 salariés ou plus (15,7%). Inversement proportionnelle à la taille des entreprises, elle dépend également du secteur d’activité (79,0 % des entreprises du tertiaire emploient des salariés à temps partiel, 13,9 % dans la construction et 7,0 % dans l’industrie). Comme dans toutes les entreprises, les femmes sont plus souvent à temps partiel que les hommes (41,1 % d’entre elles, contre 15,5 % des hommes).

Une quasi-parité dans les TPE… ou pas

Les femmes représentent 48,1 % des salariés des TPE, soit proportionnellement plus que dans l’ensemble des entreprises (environ 44%). Cette quasi-parité n’est cependant que de façade : majoritaires dans le secteur tertiaires où elles représentent 55,5 % des effectifs (notamment pour les activités de « l’enseignement privé, la santé et l’action sociale » — 79,5 % — et des « arts, spectacles ou autres activités de service — 70,2 %), elles sont sous-représentées dans l’industrie (38,9 %) et la construction (15,2 %).

Une utilisation plus importante des contrats courts

Les salariés en contrats à durée déterminée représente 13,1 % de l’emploi des TPE. Le recours aux CDD est donc plus important que dans les autres entreprises. Ces salariés sont réparti dans près de 260 000 entreprises, soit 24,2 % des TPE. Il est cependant important de préciser que la moitié de ces emplois sont des contrats aidés, dont près de trois quarts de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation (en lien sans doute avec la grande proportion d’entreprises de l’artisanat).

Compte tenu de leur importance dans l’économie française et de leurs particularités structurelles, il est par conséquent important que la CGT puisse être présente au quotidien pour défendre et accompagner les salariés des TPE, ce que lui permet sa position de premier syndicat des salariés des TPE dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles.

[1Le secteur concurrentiel est ici restreint à l’ensemble des salariés à l’exception des intérimaires et des stagiaires et des salariés des secteurs suivants : agriculture, administration publique, syndicats de copropriété, associations loi 1901 de l’action sociale, activités des ménages activités extraterritoriales. Le nombre de salariés calculés est un nombre de personnes physiques, quel que soit leur temps de travail.

La CGT

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *